Un autre regard sur le Vietnam

La religion

Le Viet Nam est constitué d’un melting-pot de religions. Cela passe par le culte des Ancêtres, le Bouddhisme, le Catholicisme, de Taôisme, l’Animisme et autres religions dérivées. Mais un seul chef spirituel fédère le pays entier, en la personne du feu président Ho Chi Minh pour qui – mais pas selon sa volonté- un Mausolée démesuré a été édifié à Ha Noï.

Rappel historique : le président Ho Chi Minh (1890-1969) est considéré comme un saint pour la plupart des vietnamiens, même de nos jours. C’est lui qui a donné l’indépendance du Vietnam après un siècle sous l’occupation française (1858 -1945). Sur l’arène internationale, Ho Chi Minh est toujours considéré comme un personnage le plus influent du XXème siècle.

Après sa mort en 1969, le gouvernement Vietnamien a décidé de construire un mausolée qui permet aux vietnamiens et plus particulièrement aux habitants du Sud, jusqu’alors occupé par les américains, de voir le président en chair et en os et de lui rendre hommage.

Une visite très surprenante dont la solennité est le maitre mot :

La visite du mausolée d’Ho Chi Minh reste un moment très impressionnant et solennel. Les visiteurs sont alignés deux par deux à leur arrivée sur site. Il faut ensuite longer, pendant quelques centaines de mètres, la cour intérieure sous un abri ventilé et télévisé. Des gardes se tiennent dans tous les recoins, en tenue d’apparat. Il est interdit de porter quoi que ce soit ; pas de sac, de lunettes, d’appareil photo, de chapeau. Et surtout il est impératif de garder une attitude respectueuse … très respectueuse. Les bras le long du corps. A l’intérieur, la climatisation crache un froid arctique ce qui induit un choc thermique immédiat. Toujours des gardes qui surveillent les moindres faits et gestes. On se sent observé de près, ausculté. Quatre gardes sont postés autour de la momie d’Ho Chi Minh. La procession des visiteurs doit avancer en permanence tout en conservant les consignes édictées. Le corps est très bien conservé et repose allongé les deux mains posées côte à côte sur le ventre. Le visage et les mains sont mis en évidence exposés sous une petite lumière. Enfin, la sortie est ressentie comme une sorte de libération, mais conscient d’avoir passé un moment unique, historique.

On retrouve par conséquent beaucoup de temples sous forme de pagodes ou autres maisons de culte.

Dans certaines régions du Viet Nam sont érigées de nombreuses églises. Particulièrement dans le Nord qui a longtemps été occupé par les Français. Celle de Phat Diem est remarquable. Une merveille au niveau architecture car il s’agit d’une cathédrale « vietnamisée ». A l’intérieur de colossales colonnes de bois, de fer de 10m de haut et d’1m de diamètre soutiennent l’immense voûte de la toiture. Ma visite a été ponctuée d’un moment exceptionnel. C’était un dimanche après-midi, une messe avec une chorale d’américains d’origine vietnamienne était célébrée. Il y avait tellement de monde que les gens assistaient à l’office de l’extérieur, tout autour de la cathédrale.

Même s’il existe quelques sanctuaires, on retrouve énormément de tombes dans les jardins privés des familles. Ainsi il est très fréquent de voir des agriculteurs travailler dans les rizières auprès de leurs ancêtres.

Une autre coutume ou plutôt croyance, remarquable.

Les embarcations du Centre Viet Nam sont ornées à la proue d’yeux de baleines, animaux sacrés objet d’un culte pré Viet pratiqué par les communautés de pêcheurs. Ces mammifères marins fréquentent les côtes du pays. Ils viennent même, selon les témoignages, se réfugier dans les baies et les estuaires, à l’abri des typhons pendant la mauvaise saison qui correspond également à celle où abondent le plancton et le krill, nourriture des baleines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*